Our Media Passages

They're talking about us...

Press Release

Entre diner et spectacle, poupées traditionnelles aux murs et danseuses énigmatiques (les premiers vendredis du mois), les nourritures indonésiennes (riz sautés, nouilles caraméli-sées…) trouvent le moyen de se faire remarquer.

Le restaurant Balinais Djakarta Bali est une véritable petite ambassade Indonésienne à Paris. Depuis 1984, ce lieu est une délicieuse passerelle vers les spécialités de l’Indonésie aux milles épices. Tous les premiers vendredis du mois, on profite aussi d’une expérience immersive à Bali avec le spectacle d’une danseuse vêtue de manière traditionnelle..

Ambiance raffinée, décoration indonsienne et des plats typiques, comme le gado-gado, le nasi goreng, le rendang et le mie Ayam..

Monsieur Hanafi, son of a former ambassador, runs this restaurant right next to the Forum des Halles. His parents opened it in 1984, and today it remains one of the few representatives of Indonesian cuisine in Paris.

This is one of the few Indonesian restaurants in Paris. Go for it! The owner, Nin, daughter of a minister and Sukarno's ambassador, created this restaurant in 1985, a culinary embassy offering traditional family cuisine...

OK ! It might look like Hollywood's idea of an Indonesian restaurant with all those Balinese handicrafts adorning the walls, but this is the real thing, run by the progeny of an Indonesian diplomat exiled when President Sukarno was overthrown in ...

Situé dans une petite ruelle des Halles, le Djakarta Bali propose une délicate et véritable cuisine indonésienne. La décoration très éclectique du Djakarta Bali ravira les gourmets curieux d’exotisme.

Changement d’atmosphère au Djakarta Bali, l’un des deux restaurants indonésiens de la capitale (l’autre est Indonesia, dans le 6*), qui se veut l’ambassadeur culinaire de son pays. Marion-nettes, ombrelles javanaises, masques de démons et batik donnent la couleur locale.

Si vos dernières vacances sur les îles indonésiennes vous ont laissé un goût d’inachevé, vous pourrez renouer avec le rêve en goutant la cuisine de ce lieu où les murs s’animent de marionnettes de théâtre d’ombre.